Historique

La paroisse de l’Oratoire est le lieu de naissance de l’EELG. Au début du 19e siècle, un renouveau spirituel rayonne particulièrement depuis la chapelle de l’Oratoire. C’est ce qu’on appelle le « réveil de Genève », mouvement spirituel qui mettait en évidence le salut par la grâce et par le moyen de la foi.Ce mouvement engendra des oppositions au sein de l’Église de Genève, provoquant la destitution de plusieurs pasteurs qui se réunirent en communautés indépendantes sous l’égide de la Société Évangélique à la Chapelle de l’Oratoire en 1834.

Une prédication vigoureusement biblique suscita de véritables vocations pour le service du prochain. Notons Henry Dunant qui faisait partie de ces vocations du « réveil » et qui, après avoir créé les Unions Chrétiennes de jeunes Gens (YMCA), mit en place une nouvelle œuvre: la « Croix-Rouge ». C’est également à l’Oratoire, que s’enrôlèrent, à la suite des appels de Henri Merle d’Aubigné (alors professeur à la faculté de l’Oratoire), les premiers brancardiers de la Croix-Rouge. C’est en 1849 que la chapelle de l’Oratoire devient paroisse de la nouvelle Eglise Evangélique Libre de Genève fondée en ses murs.

DSCF2236