Nouvelles de nos missionnaires – pasteur N. P. au Myanmar (Birmanie)

Le Myanmar en Asie
Voici les dernières nouvelles reçues de la part de N. P. qui est pasteur et se déplace régulièrement dans les différentes régions du Myanmar (Birmanie) :

14.06.2017
Salutations à vous dans le nom de Jésus. J’espère que vous avez des sensations différentes avec vos différentes saisons. De même que vous, nous venons d’expérimenter un très fort ouragan qui nous a poussé dans une plus profonde pauvreté. Et tout spécialement aujourd’hui qui est le première jour de l’année académique 2017-2018 pour nos enfants. Plusieurs étudiants en année terminale, ceci incluant donc ma fille, sont en attente des résultats de leurs examens qui devraient bientôt paraître. Mon plus fils se prépare avec enthousiasme à aller à l’école pour son premier jour et il est tout excité d’aller jouer avec ses amis dans l’école.
Différemment des autres années, nous avons plus d’étudiants dans nos orphelinats. Comme je vous l’ai partagé au sujet de ce ministère, ces orphelinats sont une plateforme d’évangélisation pour atteindre les personnes non-atteintes de différentes parties du pays. Pour cette année, nous avons prié pour avoir des hommes de paix pour l’Evangile et que ceux qui sont réellement pauvres et désireux d’étudier puissent le faire. En réalité, ce que nous avons actuellement va au-delà de nos prières, ce sont les victimes de la guerre civile qui viennent de l’état A. En rapport avec ces enfants, on m’a dit et informé que combien sont nombreux les jeunes gens qui ont perdus l’espoir en l’avenir, des vies perdues et par-dessus tout des âmes perdues à cause de cette longue guerre civile.
Laissez-moi vous expliquer brièvement ce que j’entends par « victimes de la guerre civile ». Il y en a de deux sortes :
1. Les victimes sont les gens vulnérables, ceux qui sont dans la position de cette guerre entre les combattants pour la liberté du peuple B. (indépendance) et l’armée centrale du gouvernement birman. Cela s’est produit depuis plus de vingt ans.
2. Les combattants pour la liberté du peuple B. (indépendance) ont pour habitude de recruter des soldats  parmi leur propre peuple et spécialement parmi les jeunes gens. La situation est la suivante : ils capturent des jeunes gens et les obligent à servir dans l’armée par la force. Ils n’ont aucune chance de revoir leur famille. Ils perdent leur vie dans la foret profonde (jungle). Quelques fois, ces combattants arrêtent des gens plus âgés qui leur expliquent qu’ils ont une famille nombreuse qui dépend d’eux. Les combattants prennent alors la liste des noms des membres de cette famille, les adresses et les âges de leurs enfants, puis les relâchent avec l’instruction qu’ils devront revenir à cet endroit et ramener tous les enfants dans la forêt pour leur armée. Beaucoup de jeunes gens perdent ainsi leur espoir, leur vie, leur avenir et leur âme de cette manière. Ainsi, les jeunes gens qui sont sur la photo <affichée dans notre chapelle> qui se trouvent dans notre orphelinat à O., sont des groupes de gens sur de telles listes. Le pasteur qui les a envoyé ici m’a demandé, il y a deux jours, de pouvoir les laisser rester à l’orphelinat même durant les vacances d’été parce que les combattants les attendent. Ainsi, notre responsabilité en tant qu’église n’est pas seulement de partager l’Evangile, mais est holistique (de s’occuper des besoins dans tous les domaines). Il y a encore beaucoup de jeunes gens comme eux. Malheureusement, ce nombre actuel d’étudiants est le seul que nous pouvons accepter.
Vous pouvez penser que le peu d’argent qui reste sur votre compte ou dans votre porte-monnaie ou votre poche ne peut pas faire plus que pour vous acheter une tasse de café. Vous pouvez penser qu’une courte prière que vous pourriez faire ne peut pas faire grand chose. Mais, chers amis, je voudrais vous rappeler que Dieu peut utiliser le peu d’argent que vous avez pour sauver et bénir cette sorte d’étudiants vulnérables et produire un grand changement dans leurs vies pour Sa gloire. Donc, s’il-vous-plaît, levez-vous avec moi et servez avec moi pour le Royaume. Je vais vous partager d’avantage et d’autres histoires de temps en temps de manière à ce que vous puissiez prier et servir d’avantage.
J’étais affamé et vous m’avez donné à manger, j’avais soif et vous m’avez donné à boire, j’étais étranger et vous m’avez accueilli.
J’étais nu et vous m’avez vêtu, j’étais malade et vous m’avez visité, j’étais en prison et vous êtes venus à moi.
Et alors les juste lui répondront en disant: « Seigneur quand t’avons-nous vu affamé et t’avons nous nourri, ou assoiffé et t’avons-nous donner à boire ?
Et quand t’avons-nous vu étranger et t’avons-nous accueilli, ou nu et t’avons-nous vêtu ?
Et quand t’avons-nous vu malade ou en prison et t’avons-nous visité ?
Et le Roi leur répondra : « En vérité je vous le dis, ce que vous avez fait pour le plus petit de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. »
(Matthieu 25 v.35-40)
Que le Seigneur vous bénisse.
Nous sommes bénis d’être une bénédiction.
En Son nom,
N.P.
14.12.2016
J’espère que vous êtes fortement occupés dans votre travail et en préparation de la célébration de Noël. Nous l’aurons aussi le dimanche 25 et encourageons les membres à amener des amis non-chrétiens. Mon message sera la visite des mages de l’orient et leurs cadeaux qui montrent le futur de Jésus.
Alors que j’envoyais mes requêtes de prière, nous avons dirigé une célébration de Noël pour l’évangélisation dans le village non-chrétien qui se nomme N. Au commencement, il y avait peu de personnes qui sont venues mais, plus tard, plus de gens se sont ajoutés. C’est la première fois qu’ils entendaient l’Evangile de Jésus. Un non-croyant est venu vers moi et m’a dit que c’était bon d’entendre que Jésus était venu et qu’il était mort pour tous et pas seulement pour les chrétiens. Je les ai laissé confesser Jésus comme leur Sauveur et Seigneur personnel. Cela aura été leur première fois qu’ils confessaient Jésus comme Seigneur.
Durant le dernier jour de culte combiné avec les autres croyants, un de mes collaborateurs m’a dit que c’est de plus en plus difficile de partager l’Evangile dans cette région et spécialement aux jeunes gens parce qu’il y a une forte opposition de la part des extrémistes bouddhistes. Contrairement aux grandes villes, ils influencent la société et mettent la pression sur les gens. C’est un de nos défis parce que ils deviennent plus forts qu’avant. Et véritablement le parti des militaires supporte ces extrémistes afin de pouvoir créer des problèmes entre les bouddhistes et les autres religions qui les supportent.

Que le Seigneur vous bénisse tous.

05.12.2016
J’espère que vous avez déjà eu un temps froid et que vous vous préparez pour Noël.
Nous aussi nous sommes en train de nous préparer pour un événement d’évangélisation durant la saison de Noël.
Je vais aller dans la région du A. du 9 au 11 décembre pour une étude de la Bible dans un sens d’évangélisation avec des non-croyants. Cet événement est organisé par un des mes co-ouvriers. S’il-vous-plaît souvenez-vous de cette action dans vos prières.
Il y aura une action d’évangélisation pour les jeunes durant les nuits des 17 et 18 décembre. C’est une action qui permettra d’atteindre les jeunes gens du quartier. Je donnerai un court message basé sur les traditions birmanes qui dit qu’il y a trois niveau dans la vie : le niveau éducatif, celui du travail et le niveau religieux.
Il y aura une formation de leader pour les jeunes entre Noël et Nouvel An dans le but d’atteindre des jeunes gens dans l’année 2017.
Que le Seigneur vous bénisse.
13.10.2016
Je suis juste arrivé de retour à la maison jeudi passé et retourne à une situation normale. J’ai rencontré mes collaborateurs qui travaillent dans les autres états et ai appris comment ils luttaient en termes de culture et aussi avec la langue. Est-ce que vous avez des réfugiés chez vous ? Ma prière pour eux alors que le Saint-Esprit me demandait de me repentir aussi vite que possible afin qu’ils puissent guérir de leur culpabilité spirituelle. C’est aussi tellement triste de savoir et de voir plusieurs églises américaines qui sont fermées et même dont les bâtiments reviennent à d’autres religions.
Merci pour vos dons que j’ai reçu au travers d’un couple singapourien. J’ai utilisé vos dons précédents pour un projet qui doit se suffire à lui-même dans le temps (un projet qui doit générer des revenus et s’autofinancer par la suite) et nous en avons été bénis.
En ce qui concerne mes plans pour ma ferme de caoutchoutiers, j’ai du changer le plan initial à cause de la chute mondiale du prix du caoutchouc.
Un ami malais m’a suggéré de changer cette plantation le plus vite possible parce qu’il m’a dit que le prix du caoutchouc ne va jamais remonter. Donc, j’ai planifié de changer cette plantation en une plantation de haricots. Merci à Dieu pour vos dons qui seront suffisants pour ce projet.
En ce moment, je suis en train de préparer une étude de la Bible dans la région T. Je vous donnerai des nouvelles dès que je serai de retour à la maison.
S’il-vous-plaît, faites-moi savoir vos sujets de prières. Dieu a conduit mon église ces derniers mois pour de la prière de consécration et nous allons nous focaliser sur l’évangélisation des jeunes gens dans l’année 2017.

 

La dernière lettre de nouvelles du pasteur N. P., régulièrement accompagnée de photos, est affichée dans notre chapelle.

 

Nouvelles plus anciennes :

J’ai visité et exploré un terrain où je vais envoyer un implanteur d’église. La ville est petite mais très compacte au niveau de la population. Il y a une centaine de villages sous l’administration de cette ville et il s’y trouve quelque cent mille personnes. Il y a déjà deux églises assez traditionnelles, mais les deux sont en train de mourir. Les birmans sont majoritaires à 90%. Je reçois que c’est ce genre d’endroit où nous devons nous concentrer et atteindre. Je vais m’y rendre encore tout soudain et trouver une opportunité d’y entrer. Les points suivants sont mon plan de travail :
  • 1. Trouver une maison à louer.
  • 2. Trouver de potentiels étudiants pour démarrer un internat.
  • 3. Lever des fonds pour l’implanteur d’église et les étudiants.
  • 4. Fournir l’enseignement gratuitement pour les étudiants.
  • 5. Avoir un programme chrétien avec les voisins pour l’évagélisation.
  • 6. Visiter les villages pour l’évangélisation.
  • 7. Amener des jeunes gens pour le camp de jeunes.
  • 8. Envoyer l’équipe de l’église pour aider dans les travaux missionnaires.

Vraiment, mon plan initial en envoyant un implanteur d’église est basé sur une double vocation (travailler sur place pour gagner son salaire et faire de l’évangélisation pour implanter une nouvelle église) mais nous devons lui fournir un support complet dans cet endroit parce que ce sera difficile de lui trouver un travail. S’il-vous-plaît, souvenez-vous en dans votre prière et regardez pour des moyens de nous aider.

Voilà le plan pour le ministère pour la première moitié de l’année 2016.
  • 1. Développement spirituel en enseignant la Bible et en fournissant des cultes de baptêmes pour les nouveaux convertis en février.
  • 2. Deuxième séminaire d’étude de la Bible pour les pasteurs et les responsables d’église à la fin février ou à la fin avril.
  • 3. Evangélisation des jeunes au travers d’un camp biblique sur la dernière semaine de mars.
  • 4. Camp d’église et ministère de base et séminaire d’évangélisation sur la place du marché au milieu avril dans la ville d’I.
  • 5. Formation de disciples indigènes au mois de mars.
Que Dieu vous bénisse !

Pour protéger le ministère du pasteur N. P. et les chrétiens birmans, nous ne publions ni nom, ni toponyme ici. Tous les noms sont abrégés par une initiale choisie au hasard, ils sont connus par le rédacteur et le conseil de paroisse.